retour à la page précédente



18-19 JANVIER UN BEAU WEEK END





Samedi 14 h - C 'est parti !
On nous ouvre le Palais des Sport, moquetté pour l 'occasion le matin même, et une armée de fourmis investit le grand gymnase. Bernard, Adrien,Michel, Gérard, Thibault,Pierre et Rémi, Serge, Brigitte, Aurélie, Sylvie, sans oublier les Thierry... sont à pied d 'oeuvre sous l'oeil attentif d’Alain Simondin et Catherine Raguet toujour prêts à nous aider. Les pistes bleues se déroulent, on enfile les gants et les pistes métalliques arrivent sur un diable poussé par le Président : y'a plus qu'à!!! On attache avec les chaînes, les appareils sont placés près des pistes, on les essaie : les jeunes s'agitent là-bas au fond. C'est bon. On décharge la camionnette, la voiture de Brigitte qui, comme dab à tout prévu : même la petite Leffe qui motivera une petite pause en milieu d'après-midi (bien sûr avec modération). On monte la buvette, la table d'inscription, le stand d' « Escrime Star »: un nouveau fournisseur de matériel d'escrime, avec des articles extrêmement sympathiques : masque et poignées en couleurs, un catalogue aux prix très compétitifs... Tiens, voilà Pierre -notre réparateur officiel- qui rejoint Michel et Benoît. On décharge les fauteuils roulants et là devinez... bien sûr on ne peut pas s'empêcher de les essayer, mais on a vite fait de se rendre compte qu'un néophyte maîtrise mal ses déplacements et qu'il faudra s'inscrire à l'ASB musculation, pour les bras.......... Ensuite moins rigolo, l'apprentissage du montage du rail et du fixage des fauteuils selon qu'ils soient utilisés par un droitier ou un gaucher. On découvre…Ca bricole à droite et à gauche, ça plaisante sur fond musical et aux environs de 18 h 30 tout est prêt.

Un dimanche à la découverte de l'autre

Dimanche matin dès 8 h, une bonne odeur de café vient chatouiller les narines des arrivants.
Véronique et Laureline sont à pied d’oeuvre et le resteront la journée entière : du café, des jus de fruits, des gâteaux, le sourire en plus… Mélanie, Aurélie, Gaëlle et Manon débarquent avec les ordinateurs : fin prêtes à prendre les inscriptions.
Une douzaine de tireurs inscrits à la fédération handisport sont présents, dont quatre non voyants.
Pour un premier rendez-vous, c'est positif même si nous aurions aimé qu'ils soient un peu plus nombreux. Mais nous faisons confiance aux participants pour faire de la publicité. Comme le dit » Guillaume de Villemomble : c'était bien organisé, il y avait une bonne ambiance, le bouche à oreille va fonctionner... Il a aimé le relais en équipe de trois (handis et valides), « même si c'est un peu long »..Il donne rendez-vous à tout le monde, en mars prochain, à Villemomble qui organise aussi une compétition. Samira du CISNI Paris confirme « c'était sympa, je me suis bien amusée, à refaire... ». Pour d'autres, tireur de haut niveau tel Marc Cratère, 4e aux Jo de Pékin, « c’était un bon entraînement ».
Les tireurs bondynois inscrits se sont pris au jeu des combats en fauteuil et si les premiers assauts étaient quelque peu timides, en fin d'après midi ils étaient plutôt acharnés et nous avons apprécié notamment les finales de ce challenge Louis André Ignace, pour qui l'escrime handisport était loin d'être une première. Lui qui a entraîné, il y a bien des années, Josette Merck qui fut sept fois championne du monde et quatre fois championne paralympique. Ou encore Sylviane Meyer, trois fois championne du monde. Eh oui, on ne compte plus les championnes qu'il a formées...et ce même dimanche on apprenait, avec joie, que Lauren finissait première à la coupe du monde cadettes à Bonn et Laure cinquième.

Un autre facette de la compétition : le challenge Jean Roussat, notre doyen.

Les tireurs non voyants, mal voyants et voyants tiraient en individuels avec un masque noir sur les yeux, sous leur masque d'escrime. Comme me le précise Christophe, venu de Gebviller (68) avec Raphaël (un des finalistes) : « nous nous repérons au contact de la lame, notamment au niveau de la coquille...». Impressionnant ! Personnellement je ne savais pas que cette discipline existait et je ne l'imaginais même pas, mais l'an prochain j'ai envie d'essayer.
En tout cas, difficilement gérable pour un voyant. C'est bien l'avis de Pascal Ignace inscrit dans cette poule. « Il faut déjà se repérer dans l 'espace, ça vient petit à petit, tirer au contact me rappelle le fleuret. Cela demande énormément de concentration. Mais au début je pensais que techniquement j'allais sentir les choses et que cela serait plus calme, après plusieurs touches et comme ça va assez vite on perd à nouveau l'orientation.... Une bonne expérience, contre des adversaires sympas ! ».
Christophe et Raphael sont contents aussi, il m'explique qu'ils sont une vingtaine de licenciés en France et qu'ils voudraient que la fédération handisport organise un véritable championnat de France et pas seulement un critérium, comme aujourd'hui. Ils aimeraient également prendre contact avec d'autres tireurs au niveau européen, voire mondial et pouvoir participer, eux aussi, aux Jeux paralympiques Handisports.
La journée s'est terminée aux environs de 20 h après un pot convivial et une remise de récompenses officielles et gustatives, en présence de. Madame Sylvine Thomassin, première adjointe au maire de Bondy et Olivier Belgrand, conseiller municipal. On a pas vu passer le dimanche.

Patricia



LE MOT DU PRESIDENT

Un grand merci à tous les bénévoles qui ont permis que cette compétition se passe dans de bonnes conditions. Tous les tireurs de Bondy, bien sûr, mais aussi l’équipe de l’ASB et tous ceux qui ont apporté leur aide ou des réponses à nos sollicitations.
Pour nous, ce fut une première, nous avions préparé ce rendez-vous depuis longtemps, je suis satisfait d’avoir pû relever ce challenge. J’espère vous retrouver encore plus nombreux l’an prochain dans une ambiance aussi conviviale.



LES PARTENAIRES


Sans eux, la compétition n’aurait peut-être pas pu avoir lieu. Merci à :
          -> L’espace Médical 93 de Livry Gargan qui nous a prêté 10 fauteuils
          -> Le traiteur Culi Production, aux Lilas pour les plateaux repas
          -> May Courrier pour la logistique
          -> L’Imprimerie Rivet de Limoges pour le tirage des affiches
          -> La Banque Populaire de Bondy
          -> Le Conseil Général
          -> Le Comité Départemental
          -> La société Guilbert Propreté
          -> L’école Maurice Coutrot pour le prêt du minibus pour handicapés
          -> La Fée des Livres, Librairie ainsi que la Parfumerie de la Place Neuburger à Bondy
          -> Art' Gravure - gravure sur verre artisanale
          -> Et enfin, merci aux médecins : Blandine et Véronique présentes durant toutes les épreuves.




LES RESULTATS


Résultat du 1er challenge Louis André Ignace :
1er : CRATERE Marc, DEHAIS Gérard, LE DILOSQUER Thierry
2ème : MICOUT Marius, GIRARD Loic, TUFEU Thierry
3ème : D'HAUTEFEUILLE Pauline, TREMOUREUX Julien, LE NY Eric
3ème : DUSONCHET Antoine, PRUNGET Guillaume, NGUYEN Rémi
5ème : DEMAUDE Cécile, MARAOUI Samira, GENU Serge
6ème : IFEBE Yannick, MAUER Sébastien, ROUSSAT Thierry

Résultat du 1er challenge Jean Roussat:
1 TAN Pissin
2 BRENDLE Raphaël
3 IGNACE Benoît
3 PHILIS Michel
5 ROYER Angélique
6 BOULAND Christophe
7 JACQUEL Sylvie
8 ENNOUCHI Nicolas
9 PHILIS Robin
10 IGNACE Pascal.

retour à la page précédente